Test, tracing et isolement

Campagne de dépistage "Aller vers"

 
 
Campagne de dépistage "Aller vers"

   

Dans le cadre de la sortie progressive du confinement, la stratégie nationale repose sur un triptyque “protéger – tester – isoler”.

Protéger afin de ne pas être contaminé et de ne pas transmettre le virus.

Protéger, fait appel à la responsabilité individuelle de chacun. Elle suppose notamment le lavage des mains et l’utilisation de solution hydro-alcoolique lorsque ce n’est pas possible, le port du masque chaque fois que possible, le respect des mesures barrières et bien évidemment, de procéder à l’isolement et d’appeler son médecin au moindre symptôme ou doute.

A ce jour sur le territoire de la Meuse, comme sur le territoire national, le virus circule toujours et nécessite une attention et une vigilance de chacun dans la conservation des gestes barrières.

Soyons chacun acteurs de la santé de tous.

Tester, afin de casser les possibles chaines de contamination.

L’utilisation du test virologique RT-PCR permet de diagnostiquer les porteurs du Covid 19, symptomatiques ou non. Ces porteurs peuvent contaminer d’autres personnes. Depuis les premiers jours de sortie du confinement, les soignants et les laboratoires de la Meuse se sont mobilisés pour permettre un dépistage massif en de très nombreux points sur le territoire et un accès facilité à la prescription et au prélèvement.

A ce jour, 3 539 tests ont été réalisés depuis le 13 mai en Meuse (dont 1 239 dans les drives organisés sur le territoire, les autres tests ayant été réalisés en laboratoires ou par les équipes mobiles de dépistage du GHT, SDIS et PMI lors de dépistages collectifs principalement).

Etre testé et diagnostiqué, permet d’avoir un suivi et une prise en charge soignante adaptés.

Le résultat du test déclenche, s’il est positif, le dispositif dit de « contact tracing » mis en œuvre par l’Assurance maladie ou par Santé Publique France et l’ARS. Le « contact tracing » permet d’identifier des personnes qui peuvent avoir été contaminées (cas de contact à risque) également afin de casser toute chaine de contamination en leur proposant un test RT- PCR, si l’évaluation laisse apparaitre un doute.

Isoler, afin de permettre de casser les contaminations.

Le virus continue sa circulation. Comme l’a montré le confinement, l’isolement des personnes porteuses de Covid 19, qu’elles soient symptomatiques ou non, permet d’éviter les risques de contaminer ses proches. Grâce à la cellule territoriale d’appui à l’isolement (CTAI), cet isolement est accompagné sur un plan pratique et psychologique. Une possibilité d’hébergement, s’il est nécessaire, peut être proposée.

Les tests réalisés révèlent que certaines personnes sont positives au Covid-19 sans en déclarer les symptômes : ceux-ci sont des personnes dites asymptomatiques. Ces cas rendent impossible le processus de suivi et d’isolement lorsque les porteurs asymptomatiques ne se font pas dépister. La lutte contre la propagation du virus se retrouve donc limitée dans son efficacité.

C’est la raison pour laquelle une campagne de dépistage dite “aller vers”, adaptée au contexte départemental, sera mise en œuvre à compter de la fin de cette semaine.

Cette adaptation de la mobilisation nationale au contexte du département, vise à permettre un accès facilité au dépistage pour la population générale.

Aller vers : un  dépistage facilité, des actions ponctuelles et  prolongées

Le dépistage dans le cadre « Aller vers » doit permettre de rendre le test virologique accessible au plus grand nombre, notamment à ceux pour qui le passage préalable par le médecin pour une prescription et/ou se rendre à point de prélèvement peuvent être un frein. Il s’agit d’un test gratuit et sans ordonnance préalable.

En revanche, il ne s’agit pas d’un test qui sera effectué hors parcours de santé : les résultats de ce dépistage parviendront à la fois à la personne testée et à son médecin traitant.

Pour les personnes qui n’ont pas de médecins référents, cette action sera accompagnée par les équipes soignantes qui rechercheront grâce à l’organisation lancée par les médecins de ville meusiens, un relai médical local pour les suivre au mieux. Cette action doit permettre également de dépister les personnes asymptomatiques.

Quand se déroulent les tests ?

En Meuse, « Aller vers », est un ensemble d’actions qui vont se dérouler :

- du lundi 22 juin jusqu'au 3 juillet prochain, dans les drives ci-dessous.

La seule condition sera de se munir de sa carte d’identité et de sa carte vitale et de respecter si mise en place une prise de rendez-vous préalable pour faciliter le travail des professionnels qui se mobilisent (carte, planning et contact ci-dessous).

- ce vendredi 26 juin

Afin de permettre également aux usagers de pratiquer un test, le CARRUD (centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues) « la Voix » stationnera son camping-car devant la gare de Verdun, ce vendredi 26 juin de 16h30 à 21h, avant de sillonner le département.

Les autres jours de dépistage seront alors proposés par le CARRUD selon ces points de passage.

Comment se déroule le test?

1 – réponses à un rapide questionnaire administratif (coordonnées, médecin traitant, numéro Carte Vitale, etc.) ;

2 – le personnel soignant effectue un prélèvement dans le nez à l’aide d’un écouvillon, gratuitement et sans ordonnance ;

3 – le prélèvement est envoyé pour analyse ;

4 – Sous 24 à 72 heures, la personne testée reçoit un courriel l’informant de la mise à disposition de ses résultats. Celle-ci peut alors contacter son médecin.

> Sites de prélèvements 01072020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,24 Mb

> Coordonnées sites de prélèvements 01072020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,21 Mb