Actualités

Sécheresse estivale : le département de la Meuse en alerte renforcée

 
 
Sécheresse estivale : le département de la Meuse en alerte renforcée

Compte tenu de la dégradation de la situation hydrographique, l’ensemble du département de la Meuse est placé en alerte renforcée sécheresse.

L’Observatoire départemental de la sécheresse réuni, pour la quatrième fois cette année, le 18 août 2020a dressé le bilan de la situation hydrologique sur l’ensemble du territoire département.

Le mois de juillet 2020 a connu seulement 10 % de la pluviométrie normalement attendue. Cette absence de précipitation conjuguée aux fortes chaleurs a aggravé la baisse générale des débits de tous les cours d’eau. Les indices d’humidité des sols approchent les records secs de 1976.

Sur la base de ces éléments, le département de la Meuse a été placé en alerte renforcée Sécheresse, l’objectif essentiel est de restreindre les usages de l’eau non essentiels afin de pouvoir maintenir les usages prioritaires.

Mesures de restriction de l’usage de l’eau

Pour la consommation des particuliers et des collectivités :

Remplissage des piscines Interdiction sauf chantier et piscines publiques
Lavage des véhicules Interdiction hors stations professionnelles
Lavage des voies, trottoirs, terrasses et façades Interdiction sauf impératifs sanitaires
Arrosage des jardins et terrains de sports Interdiction horaire de 8H à 20H

Pour les usages agricoles, industriels et commerciaux :

Irrigation agricole (grandes cultures et prairies) Interdiction horaire de 9H à 20H
Maraîchage, pépinières sauf irrigation localisée Interdiction horaire de 9H à 20H

Afin de préserver les populations de poissons, il est également interdit de pêcher toutes les espèces, dans tous les cours d’eau, sauf exceptions mentionnées dans l’arrêté préfectoral

En effet, il est utile de renforcer les actions d’économie de la ressource afin d’éviter tout gaspillage, de préserver la vie aquatique et prévenir la situation future.

Ces restrictions s’appliquent sur tout le département quelle que soit la provenance de l’eau, qu’il s’agisse d’eau provenant du réseau d’alimentation public, de prélèvements dans les cours d’eau ou leur nappe d’accompagnement ou de puits personnels.

Ces dispositions sont applicables à compter de la signature des arrêtés et jusqu’au 1er octobre 2020.Les arrêtés préfectoraux sont disponibles sur le site internet de l’État:http://www.meuse.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Secheresse-en-Meuse

Les contrevenants s’exposent à une contravention de cinquième classe pouvant jusqu’à 1 500 euros et 3 000 euros pour les récidivistes.

La préfecture et l’ensemble des services de l’État sont mobilisés pour observer l’évolution de la situation et anticiper les risques de crise.