Historique de la Sous-Préfecture de Verdun

 
 

 

Les bâtiments de la Sous-Préfecture de Verdun et du palais de justice sont installés dans l'ancienne Abbaye Saint Paul édifiée au XVIème siècle par des prémontrés qui occupèrent celle-ci jusqu'en 1790. Auparavant, une Abbaye, appelée également "la Vielle Saint Paul" fut construite en 972 par des moines bénédictins.

C'est seulement en 1135 que les prémontrés s'installent à Verdun. Ils construisent dès lors une magnifique église (début XIVème siècle) qu'on définit alors comme comparable à la Cathédrale de Metz.

spverdun3

Pour des raisons militaires, Charles Quint assiègeant Metz, cet édifice est détruit en 1552 au grand dam de Nicolas PSAUME, évêque de Verdun et ancien Prémontré de l'Abbaye Saint Paul.

Une nouvelle abbaye, occupée aujourd'hui par la Sous-Préfecture et le Palais de Justice, est construite par l'Evêque de

Verdun. La plupart des bâtiments sont encore visibles de nos jours.

L'Hôtel de "la Cloche d' Or" et la petite place bordée d'arbre qui le jouxte formaient la résidence abbatiale.En 1785, les moines avaient commencé la construction d'une église sur la gauche de ce qui aujourd'hui est la cour d'entrée de la Sous- Préfecture mais la Révolution de 1789 interrompit cette élévation.

spverdun2

En 1790, l'Abbaye fut supprimée. Une trentaine de religieux sous la tutelle de l'Abbé Gallard de Terraube durent s'exiler. L'Abbaye renfermait une très importante bibliothèque ainsi qu'un riche fonds d'ouvrages manuscrits dont une partie se trouve encore aujourd'hui à la bibliothèque de Verdun.

L'Abbaye fut détruite pendant les combats douloureux de la première guerre mondiale qui affecta lourdement la région de Verdun. Cependant une restauration moderne mais respectueuse du cadre originel a rendu sa splendeur aux lieux.

La Sous-Préfecture a conservé une grande partie des vestiges de son ancien passé. Ainsi, dans la loge du concierge, peut-on admirer une cheminée dont les sculptures figurent le sacrifice d' Abraham.

Le Cabinet du Sous-Préfet, d'aspect archaïque avec ses voûtes austères, la salle des archives et le réfectoire des moines, de style renaissance sont autant des points architecturaux remarquables.

spverdun1

La Sous-Préfecture et le Palais de Justice demeurent finalement un bâtiment à l'architecture régulière, en pierre et briques, dont l'aménagement intérieur n'a conservé intacte que la salle des pas perdus, anciennement cloître de l'Abbaye.