Communiqués de presse

1er anniversaire du plan France Relance

 
 

Le déploiement du plan France Relance en Meuse

Pour les particuliers

  • 447 bonus écologiques et 351 primes à la conversion ont été accordés pour le verdissement du parc automobile des Meusiens, et plus de 1 000dossiers validés au titre de MaPrimeRénov’ pour la rénovation énergétique de leur logement.
  • 10 structures vont accueillir un conseiller numérique, afin d’accompagner et former les personnes mal à l’aise avec le numérique, facteur important d’exclusion aujourd’hui.
  • Le plan #1jeune1solution, axe majeur du plan de relance, vise à faciliter l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle. Son déploiement en Meuse est positif, avec :

– 109 contrats PEC et 94 contrats CIE signés ; les meilleurs taux de réalisation du Grand Est

– 808 aides exceptionnelles aux recrutements d’apprentis

– 614 aides à l’embauche de jeunes de moins de 26 ans

– 479 entrées dans le dispositif Garantie jeunes ; avec un doublement des places en 2021

– 1 002 entrées dans le dispositif PACEA

Pour les entreprises

  • La baisse des impôts de production représente 20 milliards sur les 100 milliards € de France Relance. En Meuse,1 632 entreprises en ont bénéficié, pour un gain de plus de 22,7 M€ et sans avoir entrepris de démarche spécifique.
  • Le guichet Industrie du Futur a permis de soutenir 13 entreprises meusiennes dans leur montée en gamme par la diffusion du numérique et l’adoption des nouvelles technologies. Le montant total des aides s’élève à 2,8 M€, pour un investissement cumulé de 7,8 M.
  • France Relance est également un accélérateur de grands projets industriels. Deux entreprises meusiennes sont lauréates de l’appel à projet Territoire d’industrie, lafromagerie Henri Hutin et la société de BTPBâtiment et travaux publics Berthold,etl’entreprise Gaming Engineering du fonds pour la modernisation du secteur automobile. Cela représente 1,84 M€ d’aide, pour un total d’investissements de près de 54 M.
  • France Relance encourage et accompagne la transition numérique des TPE, PMEPetites et moyennes entreprises et ETI. 82 entreprises meusiennes, en majorité des commerçants, ont ainsi reçu un chèque FranceNum de 500  pour financer leur projet numérique.
  • Sur le pilier transition écologique, Wellman France Recyclage et Paprec Group, deux entreprises meusiennes de recyclage du plastique, ont reçu une aide exceptionnelle de809 000  au total. Dalkia/Ahlstrom a également été soutenu pour la réalisation d’une chaufferie biomasse dans le cadre du fonds Décarbonation.
  • Sur le volet agriculture et forêts, France Relance se traduit par 1,66 M€ de subventions attribuées à 55 agriculteurs meusiens dans le cadre du plan protéines végétales, ou encore par un soutien de 62 376  à la modernisation de l’abattoir de Belleville-sur-Meuse.

Pour l’État et les collectivités territoriales

  • 15 projets de rénovation énergétique des bâtiments de l’État ont été retenus en Meuse dans le cadre de France Relance, pour 10,87 M€. La caserne de Revigny-sur-Ornain, abritant l’escadron de Gendarmerie mobile, bénéficie notamment de plus de 10 M€ pour la réhabilitation énergétique des bâtiments logements. Des soutiens ont aussi été accordés pour l’installation de bornes de recharge pour véhicules électriques sur plusieurs sites de l’État.
  • 4,8 M€ ont été accordés aux collectivités dans le cadre de la DSIL relance en 2020 et 2021. Parmi les projets soutenus figurent par exemple la réhabilitation et l’aménagement du pôle d’activités économiques de Chauvoncourt (219 000 €) ou l’extension de la maison de santé de Spincourt(385 000 €). Trois opérations essentiellesde sécurisation des réseaux d’eau potable portées par le Syndicat intercommunal des eaux Laffon de Ladebat (SIELL) ont aussi été financées, pour un montant global de 1,5 M€.
  • Mde subventions viendront ainsi soutenir la réhabilitation de l'ex-caserne militaire Miribel à Verdun pour résorber les friches urbaines.
  • La rénovation énergétique des bâtiments du Conseil départemental est soutenue à hauteur de 1,1 M€, et celle des bâtiments de la Région en Meuse pour le même montant.
  • 8 projets alimentaires territoriaux (PAT) sont soutenus dans le cadre du plan de relance pour un total de 452 499 . L’objectif est de relocaliser l’agriculture et l’alimentation dans les territoires en soutenant l’installation d’agriculteurs, les circuits courts ou les produits locaux dans les cantines. 3 communes ont été retenues dans le cadre du plan de modernisation des cantines scolaires.
  • La communauté de communes Val De Meuse Voie Sacrée bénéficie de 10 115 pour développer la réparation et les ressourceries en vue du réemploi. La communauté de communes Commercy Void Vaucouleurs est soutenue à hauteur de 38 197 pour le tri à la source, la collecte et valorisation des biodéchets. Enfin, la commune d’Etain est lauréate de l’appel à projets « atlas de la biodiversité communale » de l’OFB.

Pour les associations

  • 142 499 ont été attribués aux projets portés par trois associations de lutte contre la pauvreté : les Restos du coeur, la Banque alimentaire et l’association des usagers du CSC Kergomard.
  • Au titre du FNADT 2021, trois projets contribuant directement à l’attractivité du territoire ont bénéficié de crédits relance à hauteur de 1,09 M€ :

– la création d’une cuisine collective par la Maison Familiale Rurale (MFR) de Commercy ;

– la création d’un centre de ressources digitales d’attractivité du territoire par l’association Meuse Attractivité (également soutenue pour 17 000 € au titre du fonds tourisme durable de l’ADEMEagence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie),

– la reconstruction de la Mission Locale du Nord Meusien à Verdun.

> Dossier de presse - 1er anniversaire du plan France Relance - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,06 Mb