Communiqués de presse

Autorisation des battues et des affûts durant la période de confinement

 
 
Autorisation des battues et des affûts durant la période de confinement

Pour juguler la population de grands gibiers (sangliers, cerfs et chevreuils) en surnombre sur la quasi-totalité du département, et afin de limiter les dégâts causés aux exploitations agricoles et aux forêts, Mme Pascale TRIMBACH, Préfète de la Meuse a autorisé les battues et affûts aux sangliers, cervidés et chevreuils.

Pour juguler la population de grands gibiers (sangliers, cerfs et chevreuils) en surnombre sur la quasi-totalité du département, et afin de limiter les dégâts causés aux exploitations agricoles et aux forêts, Mme Pascale TRIMBACH, Préfète de la Meuse a autorisé les battues et affûts aux sangliers, cervidés et chevreuils. Ce prélèvement du grand gibier constitue une mission d’intérêt général, laquelle contribue également à la diminution du risque de collision et à la lutte contre la peste porcine africaine. En dehors de ce cadre, l’exercice de la chasse -notamment de loisir- reste interdit sur l’ensemble du département.

Le nombre minimal d’animaux à prélever pour le 1er décembre a été fixé :
• pour les sangliers : 40 % du minimum fixé par le plan de chasse individuel (ce qui représente au global 10 050 animaux à prélever sur l’ensemble du département)
• pour les cerfs : 30 % du nombre minimum fixé par le plan de chasse individuel (soit au total 457 animaux dont 161 biches)
• pour les chevreuils : 30 % du nombre minimum fixé par l’arrêté préfectoral (soit un total de 3 355 animaux)

L’agrainage est par ailleurs interdit sur l’ensemble du territoire du département.

Le déroulement des battues et des affûts devront respecter les modalités suivantes :
- Interdiction des repas et collations pré et post chasse, pas d’accès permis aux bâtiments de chasse hormis pour le traitement de la venaison ;
- « Rond » : préparer autant que faire se peut la battue en amont (détermination des enceintes, élaboration des listes d’émargement, préparation des lignes de tir, consignes de sécurité...) donner les consignes lors du « rond » » dont l’effectif ne doit pas dépasser 20 personnes ce qui implique l’organisation simultanée de plusieurs « ronds » en fonction de l’effectif de chasseurs présents, 1 seule personne assure le tirage au sort quand il a lieu ;

-A l’issue de la battue : seules les personnes servies en venaison peuvent rester en attendant le service, dans le respect des règles de distanciation, le rapport de chasse se fera de façon dématérialisée et il n’y aura pas d’honneurs collectifs ;
- Déplacement vers le lieu de chasse : une seule personne par véhicule hormis les personnes vivant sous le même toit, les déplacements en provenance ou à destination de l'extérieur du département s'effectuent dans le cadre de la réglementation en vigueur ;
- Respect des gestes barrières et distanciation physique (port du masque, gel hydroalcoolique, distance à respecter…), tenue d’un registre des présents.