Communiqués de presse

Influenza aviaire : appel à la vigilance en Zone de Contrôle Temporaire

 
 
Influenza aviaire : appel à la vigilance en Zone de Contrôle Temporaire

Le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène a été détecté sur de nombreux oiseaux sauvages du lac de Madine, dans les départements de la Meuse et de la Meurthe-et-Moselle depuis le 8 novembre 2021.

Par arrêté préfectoral interdépartemental, Mme le Préfet de la Meuse et M. le Préfet de Meurthe-et-Moselle ont immédiatement pris des dispositions visant à prévenir la diffusion de ce virus en réglementant les mouvements ainsi que les activités à proximité des animaux infectés.

Pour rappel, l'influenza aviaire est une maladie animale virale très contagieuse qui peut affecter toutes les espèces d'oiseaux domestiques ou sauvages et contre laquelle toutes les mesures doivent être prises afin de protéger la filière avicole. Elle se transmet directement d'animal à animal via les déjections et les sécrétions respiratoires. Elle peut également être transportée de manière passive après un contact avec un cadavre d'oiseaux, l’environnement dans lequel l'animal a séjourné voire par du matériel ou des véhicules.

À noter que ce virus n’est pas transmissible à l'Homme, y compris par la consommation de viandes de volailles, œufs plus généralement de tout produit alimentaire.

Un second arrêté préfectoral a été pris par Mme le Préfet de la Meuse ce samedi 12 novembre 2021. Il détermine une Zone de Contrôle Temporaire (ZCT) qui comprend les communes situées dans un rayon de cinq kilomètres autour du lac de Madine, dans lesquelles des mesures de prévention de la diffusion du virus dans les élevages et chez les détenteurs particuliers d’espèces sensibles sont prescrites.

Quinze communes sont concernées : Loupmont, Montsec, Heudicourt Sous-les-Côtes, Lahayville, Nonsard Lamarche, Buxieres Sous-Les-Côtes, Xivray et Marvoisin, Varneville, Richecourt, Vigneulles-lès-Hattonchâtel, Chaillon, Beney-en-Woevre, Rambucourt, Valbois,
Bouconville-sur-Madt.

Cette vigilance renforcée passe par une application stricte des mesures de biosécurité, notamment l’obligation de claustration de tous les oiseaux captifs et la surveillance quotidienne de leur état de santé. Toute mortalité ou signe clinique anormal fera immédiatement l’objet d’un signalement à de la Direction Départementale de l’Emploi, du Travail, des Solidarités et de la Protection des Populations de la Meuse (services vétérinaires).

Mme le Préfet de la Meuse en appelle à la vigilance de tous, particulièrement des éleveurs de volailles, des propriétaires de basses-cours, des autres détenteurs d’oiseaux ainsi que des vétérinaires.

Il est également rappelé aux propriétaires de basses-cours leur obligation de déclaration auprès de leur mairie.

> Arrêté Zone de Contrôle Temporaire - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,45 Mb