Communiqués de presse

Sécheresse - Mesures de restrictions des usages de l’eau

 
 
Sécheresse -  Mesures de restrictions des usages de l’eau

        

Bien que la situation du département soit globalement moins préoccupante que celle de ses voisins, l’état des masses d’eau se dégrade et la situation de sécheresse s’installe plus précocement que lors des dernières années.

Concernant les eaux de surface, la situation est toujours préoccupante sur l’unité hydrographique de la Moselle qui a atteint le seuil d’alerte renforcée depuis deux semaines.

Désormais, les unités « Aisne amont » et « Meuse amont » ainsi que « Meuse aval et Chiers » sont aussi en alerte renforcée.

État des zones hydrographiques

Le comité de la Ressource en eau s’est réuni aujourd’hui sous la présidence de Mme le Préfet de la Meuse. Eu égard à la situation des eaux souterraines et des eaux de surface, et de la situation des départements limitrophes, les zones hydrographiques sont classées de la manière suivante :

Zone de référence

Situation en date du 18/07/2022

(arrêté 2022-9098)

Situation à compter du début de la semaine 31

(arrêté n°2022-9113 du 01 août 2022)

Meuse ALERTE ALERTE RENFORCEE
Moselle ALERTE RENFORCEE ALERTE RENFORCEE
Chiers ALERTE ALERTE RENFORCEE
Aisne amont ALERTE ALERTE RENFORCEE
Saulx-Ornain ALERTE ALERTE

L’ensemble du département est soumis à des mesures de restriction, ces mesures s’appliquent si l’eau provient :

  • du réseau d’alimentation en eau potable
  • d’un prélèvement dans un cours d’eau
  • d’un forage dans une nappe souterraine superficielle ou profonde
Carte des bassins par niveau d'alerte

Mesures de restriction des usages de l’eau selon le niveau d’alerte et le type d’usage :

> Mesures de restriction - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb

Arrêté préfectoral

> 2022_9113_ap_alerte_renforcee - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,31 Mb

             
             
             
               
               
               
             
             

Pour rappel, il existe 4 niveaux de gestion de la sécheresse : vigilance, alerte, alerte renforcée et crise.

Madame le préfet rappelle que ces mesures de restrictions nécessitent également la vigilance et le civisme de chaque usager. Il convient que l'attention de tous soit portée sur la rareté de l’eau et que les consommateurs s’engagent dans des démarches d’économie.

La préfecture et l’ensemble des services de l’État sont mobilisés pour observer l’évolution de la situation et anticiper les risques de crise.