Communiqués de presse

Signature du protocole Veille Nature

 
 
Signature du protocole Veille Nature

               

La convention Veille Nature signée aujourd’hui par Mme le Préfet de la Meuse, M. le Président du Conseil départemental de la Meuse, M. le Président de l’Association des maires de Meuse et M. le Commandant de groupement de gendarmerie de la Meuse vise à renforcer la sécurité des biens et des personnes dans les espaces naturels et agricoles, en associant la population à la prévention de la délinquance et des atteintes à l’environnement.

En Meuse, les forêts et les surfaces cultivées représentent respectivement 37 % et 58 % du territoire. Ces espaces naturels et agricoles sont le théâtre privilégié d’infractions spécifiques (décharges sauvages, pollutions diverses, braconnages, vols et dégradations de matériels agricoles et forestiers, etc.) constituant pour la plupart des atteintes à l’environnement.

Dans ces zones vertes par définition peu habitées et démunies de moyens de protection technique contre la malveillance, il convient de renforcer la lutte contre la délinquance engagée par la Gendarmerie Nationale, en complément des actions menées par les institutions traditionnelles que sont par exemple l’ONFOffice national des forêts et l’OFB.

Veille Nature est la déclinaison du programme Sécurité du Quotidien, dans les espaces naturels du département. Le dispositif vise une approche partenariale et solidaire de prévention de la délinquance, en associant le plus grand nombre de personnes, structures, fédérations et associations de loisirs et professionnelles animant des activités de nature.

L’enjeu est de créer un réseau de référents volontaires avec lesquels la gendarmerie entretiendra un lien de proximité renforcé, à l’instar des référents Participation Citoyenne, plutôt concentrés sur les zones résidentielles.

Ces référents seront formés par la gendarmerie sur les principales infractions liées à l’environnement et sur les conduites à tenir.

La vocation des référents sera, d’une part de signaler aux forces de l’ordre tout fait anormal ou suspect dont ils seraient témoins ou dont ils auraient connaissance dans le cadre de leurs activités, et d’autre part de constituer des relais d’information privilégiés pour la diffusion de messages d’attention et de prévention, en particulier sur le registre des atteintes à l’environnement.

Enfin, les référents seront autant de vecteurs de mobilisation en cas de recherche de personne en péril.

Le département, signataire de la convention Veille Nature au titre de ses compétences dans le domaine de l’environnement, de la protection des espaces naturels, de l’accompagnement et du développement de la pratique du sport s’est engagé à faciliter la mise en relation entre la gendarmerie et les amateurs d’activités de plein air ainsi qu’à promouvoir le dispositif auprès des structures impliquées dans les activités de pleine nature.

Les maires, compétents en matière de prévention de la délinquance, sont des partenaires incontournables. Ils engagent leur police municipale et tous les moyens dont ils disposent pour promouvoir le dispositif et partager avec les forces de l’ordre toutes les informations utiles.