Actualités

Comité local de lutte contre la peste porcine

 
 
Comité local de lutte contre la peste porcine

Alexandre ROCHATTE, Préfet de la Meuse a réuni ce jour les services de l’État, les représentants du monde agricole, de la filière porcine, de la chasse, les services vétérinaires ainsi que le conseil départemental pour informer l’ensemble des acteurs concernés des moyens mis en œuvre pour lutter contre la peste porcine africaine.

Le ministre de l’agriculture a décidé le 14 janvier une zone blanche le long de la frontière belge pour faire barrage à ce virus, découvert le 13 septembre en Belgique. Cette zone doit être clôturée et dépeuplée de sangliers au niveau de la Meuse.

L'objectif est de réduire le risque de propagation de la maladie, le dépeuplement des sangliers est conduit par des actions de chasse qui mobilisent les chasseurs, l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage et l’ONFOffice national des forêts.

L’armée a été appelé en renfort, uniquement pour la logistique et pour la participation à des battues.

L’activité des patrouilles de surveillance de l’ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage, mobilisant les louvetiers, est renforcée pour accroître la surveillance des sangliers morts.

La France est indemne de ce virus. Ce dispositif de crise a été activé au niveau national et local pour préserver ce statut indemne de la France

Au-delà de ce comité local de lutte contre la peste porcine, le Préfet se rendra demain sur la commune d’Ecouviez pour constater l’état d’avancement de la pose de la clôture et rencontrer des maires de la zone blanche, les forestiers publics et privés et les présidents de chasse concernés par l'instauration de la zone blanche.