Actualités

Sécheresse _ Maintien des mesures de restriction de l’usage de l’eau sur l’ensemble du département de la Meuse

 
 
Sécheresse _Maintien des mesures de restriction  de l’usage de l’eau sur l’ensemble du département de la Meuse

Cet épisode de sécheresse impacte tous les domaines, que ce soit l’alimentation en eau potable, l’agriculture, les activités industrielles, la navigation ou la pêche.

L’observatoire sécheresse de la Meuse s’est réuni le mercredi 18 septembre afin de réaliser un point sur la situation de la ressource en eau dans le département.

Le déficit de pluie constaté atteint par endroit 50 % pour l’ensemble de la période estivale.Malgré les quelques passages orageux de ces dernières semaines et une baisse sensible des températures, la situation des cours d’eau et des nappes ne s’améliore pas. Aucune pluie significative n’est prévue dans les jours à venir.

Cette situation a conduit Alexandre ROCHATTE, préfet de la Meuse, à maintenir :

  • le bassin Seine Normandie au niveau d’alerte,
  • le bassin Rhin-Meuse au niveau d’alerte renforcée.
Restrictions usage de l'eau

Des mesures d’exception qui donnent lieu à contrôles

La situation actuelle exige des mesures d’exception qui sont énumérées dans l’arrêté préfectoral disponible sur le site internet de l’État http://www.meuse.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Secheresse-en-Meuse et dans les mairies.

Des contrôles inopinés sont organisés sur le terrain. Les contrevenants sont passibles de sanctions prévues par le code de l'environnement, sur la base d'une contravention de 5ème classe équivalent à 1500 euros. Un protocole signé entre l’État et les procureurs de la république prévoit une graduation des sanctions selon la gravité de l'infraction. Les procureurs de Bar-le-Duc et de Verdun sensibilisés à cette question à enjeux pour le département se disent prêts à mettre en œuvre des réponses pénales pouvant prendre la forme de réparation pécuniaire ou en nature.

Plus que la sanction, il importe que le contrevenant comprenne l'importance de son geste qui impacte directement la bonne gestion de la ressource.

Des préconisations de bon sens pour tous :

Devant cette situation, il convient à chacun de faire des efforts en matière d’économie d’eau afin de préserver la ressource actuelle. Cela concerne aussi bien les particuliers que les professionnels.

En effet, chaque geste individuel peut contribuer à une amélioration générale et chaque citoyen a un rôle important à jouer.

Les limitations seront revues dans un nouvel arrêté en cas d’évolution des conditions hydrologiques des cours d’eau et des nappes souterraines dans les semaines à venir.