Actualités

Sécheresse en Meuse : Appel général à la vigilance et premières mesures de restriction

 
 
Sécheresse en Meuse :  Appel général à la vigilance et premières mesures de restriction

A l’issue de l’observatoire Sécheresse du 16 juillet, le préfet de la Meuse a pris des mesures de limitation de l’usage de l’eau sur une partie du département (Bassin Rhin -Meuse)

Après une année 2018 marquée par une sécheresse exceptionnelle, l'hiver et le printemps de cette année n’ont pas permis une recharge optimale des nappes. Le taux d’humidité des sols à la sortie de l’hiver s’est trouvé inférieur aux normales. La canicule de fin juin a dégradé encore l’état de la ressource en eau. Les débits des cours d’eau ont chuté. Les conditions météorologiques observées ces derniers jours ont confirmé cette tendance. Le taux d’humidité des sols est nettement inférieur aux normales (pouvant aller jusqu’à -50 %) en particulier sur la partie Est du territoire.

Les niveaux des eaux souterraines, bien qu’inférieurs à la normale, ne sont pas préoccupants, à ce stade.

Ces constats peuvent être nuancés en fonction des territoires : la partie ouest du département, proche de la Marne, a bénéficié d’une pluviométrie plus importante (fortes précipitations en mai) qui ont permis de préserver la situation. Même si les écoulements des cours d'eau sont majoritairement en baisse, les différentes stations des unités hydrographiques Saulx-Ornain et Aisne-Amont ne révèlent pas de difficultés majeures. Elles impliquent néanmoins une vigilance.

La situation a des effets sur l’activité agricole. Malgré de bonnes conditions climatiques connues au printemps et une pousse d’herbe correcte, certains éleveurs ont dû commencer à donner du fourrage à leurs animaux à la suite de l’absence de pousse de ces dernières semaines.

En conséquence, après avoir réuni pour la deuxième fois cette année l’Observatoire Sécheresse, le préfet de la Meuse a pris des mesures pour préserver la ressource eau et l’alimentation en eau potable, selon des degrés différents en fonction des zones (cf. carte jointe) :

- Dans le bassin Seine-Normandie, la zone de l’Aisne amont et la zone de la Saulx Ornain passent en niveau vigilance.

Dans ces zones, le préfet appelle chaque citoyen à un usage responsable de l’eau afin d’éviter tout gaspillage de la ressource et de retarder la possible mise en place de mesures de restriction.

Les collectivités sont invitées à surveiller l’état de leurs ressources en eau potable et à limiter leurs consommations. Les collectivités doivent veiller au bon fonctionnement de leur système d’assainissement pour éviter des altérations de la qualité biologique des cours d’eau.

- Dans le Bassin Rhin-Meuse, la zone de la Chiers, la zone de la Meuse et la zone de la Moselle passent en niveau d’alerte.

Les principales restrictions d’usage de l’eau en situation d’alerte sont :

  • Remplissage des piscines : Interdiction sauf chantier en cours (hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel);
  • Lavage des véhicules : Interdiction de l’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité;
  • Lavage des voies et trottoirs, nettoyage des terrasses et façades : Limitation au strict nécessaire;
  • Arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés et des terrains de sport : Interdiction horaire de 10h à 19h;
  • Arrosage des jardins potagers : Interdiction horaire de 10h à 19h;
  • Alimentation des fontaines publiques : Interdiction pour les fontaines en circuit ouvert dans la mesure du possible;
  • Remplissage des plans d’eau : Interdiction, excepté pour les activités commerciales;
  • Irrigation agricole (grandes cultures et prairies) : Interdiction horaire de 11h à 18h;
  • Maraîchage, pépinières sauf irrigation localisée (type goutte à goutte) : Interdiction horaire de 11h à 18h;
  • Arrosage des golfs : Interdiction horaire de 11h à 18h;
  • Industries, commerces hors ICPE : Limitation de la consommation d'eau au strict nécessaire;
  • ICPE : doivent se conformer à leur arrêté d’autorisation.

Les arrêtés préfectoraux sont disponibles dès le mercredi 17 juillet sur le site internet de l’État:

http://www.meuse.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eau/Secheresse-en-Meuse et dans les mairies.

Les limitations d’usage telles que décrites ci-dessus s’appliqueront jusqu’au 31 août 2019.

Les limitations sont susceptibles d’être modifiées par un nouvel arrêté préfectoral dès lors que les conditions hydrologiques des cours d’eau et des nappes souterraines le nécessiteraient.

Les membres de l’observatoire sécheresse ont souligné que ces situations qui deviennent fréquentes, « obligent chacun d’entre nous, dans son quotidien, à préserver la ressource en eau ».